Accueil > Exigences réseau et système > Exigences réseau > Architecture de référence des communications unifiées RingCentral

Architecture de référence des
communications unifiées RingCentral

Table des matières

3.7 Réseaux pour PME/très petites entreprises

1. Introduction

Ce document fournit une architecture de référence pour les services de communication unifiée fournis par RingCentral. Cette architecture peut être utilisée pour bien comprendre les options de connectivité du réseau, les composants et la redondance, les implémentations de site et les types de terminaux. Ces options peuvent être sélectionnées en fonction de l’ensemble souhaité de services de communication unifiée, la continuité des activités et les infrastructures des réseaux de communication déjà mises en œuvre et ciblées.

2. Spécification de l’architecture de référence

L’architecture de référence des communications unifiées de RingCentral est illustrée dans le diagramme ci-dessous.
 
Cette architecture fournit une conceptualisation des fonctionnalités qui pourraient être déployées pour prendre en charge et fournir les services de communication unifiée de messagerie, de vidéo et de voix (MVP). Elle n’illustre pas les multiples possibilités de fonctionnalités sur les sites d’entreprise ou celles concernant la connectivité au nuage de RingCentral utilisé dans des déploiements d’entreprise particuliers. Les composants de réseau étendu et local sont indiqués pour fournir ces services aux terminaux, y compris les téléphones de bureau et les clients logiciels.
 
Le « nuage des services de communications unifiées de RingCentral Global Office » dans le diagramme ci-dessous illustre les interfaces du fournisseur de services de téléphonie Internet (FSTI) et du fournisseur de RTPC, un contrôleur de séance de communication, un serveur multimédia et l’interface de programmation d’applications (API) du nuage. Chacune de ces fonctions correspond à des composants ou à des points d’accès de service distribués et connectés à l’échelle mondiale.
 
Les interfaces FSTI et RTPC prennent en charge les appels vocaux avec des interlocuteurs en dehors du domaine infonuagique de RingCentral. Le serveur multimédia permet d’encoder la voix et la vidéo et de connecter des segments d’appel pour les appels point à point et les téléconférences. Le contrôleur de session de communication gère l’enregistrement des terminaux et orchestre les sessions de messagerie, de vidéo et de voix. L’API permet d’extraire les rapports d’historique des appels et de la qualité ainsi que les renseignements de facturation du nuage RingCentral et de contrôler en externe les sessions de communication.
 
L’architecture de référence de RingCentral fonctionne selon une topologie en étoile; tout le trafic de signalisation et de multimédia qui provient d’un terminal traverse le nuage RingCentral, même pour la communication entre deux interlocuteurs adjacents qui se trouvent à un seul site d’entreprise.
 
En cours de route entre le terminal et le nuage RingCentral, le trafic doit être géré en ce qui concerne la qualité de service du chemin de bout en bout. Cela signifie qu’une bande passante suffisante doit être disponible pour chaque liaison, que le trafic doit être correctement hiérarchisé si possible et que les appareils intermédiaires et les terminaux doivent avoir une performance suffisante. Tout le trafic entre les terminaux et le nuage RingCentral est chiffré, y compris la signalisation, la messagerie, la vidéo et les flux multimédias des téléphones, les mises à jour de configuration, les notifications d’état de présence et les sessions d’API.
Architecture de référence des communications unifiées RingCentral
Les fonctionnalités illustrées dans l’architecture de référence sont étiquetées comme suit (les types de réseaux mentionnés sont traités dans la section suivante) :
  • La fonctionnalité infonuagique de RingCentral et tous les appareils et les terminaux des clients logiciels fournis aux entreprises sont illustrés en orange ou indiqués avec le logo de l’application RingCentral, qui devrait généralement être interprété comme n’importe quel type de logiciel de terminal RingCentral.
  • La fonctionnalité fournie par l’entreprise est généralement indiquée en bleu.
  • Internet et la connectivité privée sont étiquetés avec le type de c
Les services infonuagiques de RingCentral sont accessibles au moyen d’un ou de plusieurs types de composants suivants :
  • Pare-feu – Prend en charge le filtrage des paquets entrants et sortants en fonction des adresses IP et des numéros de port ainsi que les interfaces réseau qui peuvent être Ethernet, Wi-Fi, modem câble ou un autre type.
  • Routeur – Effectue le routage IP et le transfert de paquets et peut prendre en charge d’autres fonctions telles que la gestion de la bande passante.
  • Commutateur Ethernet – Prend en charge la commutation de trames et peut intégrer des fonctionnalités supplémentaires telles que les VLAN, le contrôle de port de couche 2, le filtrage de trames et l’alimentation par Ethernet (PoE).
  • Point d’accès réseau Wi-Fi/mobile – Permet aux terminaux de se connecter à une entreprise, à un bureau à domicile ou à un réseau Wi-Fi/mobile public.
  • Terminal – Un appareil de communication de l’utilisateur final, y compris un ordinateur qui exécute un logiciel de communication, un téléphone de bureau, un téléphone de conférence, un téléphone sans fil, un dispositif d’interphone (haut-parleur au plafond ou au mur), un interphone et un adaptateur de terminal analogique.
Les mises en place des réseaux d’entreprise et les terminaux déployés dépendent généralement du site et peuvent inclure les variations suivantes :
 
  • Les sites peuvent se connecter au nuage de RingCentral au moyen de connexions à Internet ou à des réseaux privés.
  • Pour augmenter la disponibilité des services infonuagiques, la redondance peut être mise en œuvre au moyen de connexions à Internet ou à des réseaux privés supplémentaires. Les basculements et les restaurations automatiques entre les connexions réseau peuvent être exécutés dans un certain ordre de façon à maximiser la qualité des services de communication et la continuité des activités.
  • Une connexion à un réseau privé entre un site d’entreprise et le nuage RingCentral peut être réalisée à l’aide de divers moyens technologiques, y compris l’Ethernet point à point, un réseau local Ethernet, une commutation multiprotocole par étiquette, des répartiteurs dans les centres de données, un SDN ou un transfert à partir d’un réseau SD-WAN.
  • Selon l’objectif commercial du site de l’entreprise, le type d’organisation, les considérations de sécurité et le nombre d’utilisateurs, plusieurs niveaux de pare-feu, de routeurs IP et de commutateurs Ethernet peuvent être présents. Par exemple, une hiérarchie de commutateurs peut être déployée pour faciliter l’accès au réseau de distribution et la connectivité de celui-ci.
  • Les périphériques réseau peuvent être mis en place en tant qu’appareils physiques dédiés ou combinés en un seul appareil physique. Dans les déploiements avancés de grandes entreprises, ces fonctions sont généralement implémentées en tant qu’appareils individuels. Dans les PME et les environnements domestiques, de telles fonctions sont souvent combinées en moins d’appareils pour réduire les coûts. Un modem tout-en-un ou un modem câble en sont des exemples.
  • Plusieurs sites d’entreprise peuvent être connectés à une architecture WAN en étoile afin que tout le trafic traverse l’emplacement central de l’entreprise, qui peut être un grand site d’entreprise ou un centre de données. Le concentrateur central peut fournir une connectivité publique ou privée au nuage de RingCentral.
  • Tous les sites d’entreprise privés et Internet doivent accéder à un serveur DNS public pour résoudre les noms de domaine infonuagique de RingCentral en adresses IP publiques utilisées par les terminaux pour atteindre les services infonuagiques.
  • Selon les besoins de l’entreprise et des utilisateurs, les sites peuvent déployer divers terminaux, y compris des téléphones de bureau, des téléphones de conférence, des applications de bureau, des intégrations de navigateur Web, des applications pour appareils mobiles et des appareils RingCentral Rooms. Les appareils de téléavertissement et les systèmes d’interphone certifiés peuvent également être utilisés en tant que terminaux.
  • Les terminaux peuvent être connectés à une infrastructure LAN filaire (souvent un commutateur Ethernet), à un réseau Wi-Fi ou mobile. L’accès au réseau mobile peut être utilisé par les utilisateurs dans les espaces publics, dans l’environnement de l’entreprise et à la maison.
  • Les terminaux Wi-Fi et mobiles sont les téléphones, les tablettes, les ordinateurs portables et les appareils portatifs (utilisés par exemple dans les magasins, les usines ou les chantiers de construction). Ces appareils peuvent appartenir à l’entreprise ou être loués par celle-ci ou ils peuvent être des appareils personnels.
  • Les terminaux Wi-Fi ou mobiles peuvent passer d’un réseau d’entreprise à un réseau public tout en conservant les séances de communication de bout en bout.
  • Pour prendre en charge la communication Wi-Fi, un ou plusieurs points d’accès peuvent être déployés. 
  • Les entreprises peuvent réutiliser d’anciens téléphones de bureau et de conférence VoIP avec RingCentral, pourvu qu’ils répondent aux exigences de compatibilité.
  • Les télévisions et caméras HD utilisées pour RingCentral Rooms peuvent être fournies par RingCentral ou être achetées par l’entreprise.
  • Les passerelles RTPC ou PBX (toutes deux non illustrées) peuvent être connectées à des contrôleurs de session en périphérie sur le nuage RingCentral. Pour les passerelles, cela peut être nécessaire pour respecter la réglementation locale qui régit la téléphonie (p. ex. en Chine et en Inde). Pour les PBX, cela peut être nécessaire lorsque certains sites ne sont pas encore prêts à être convertis en une solution optimisée pour RingCentral.

3. Types de réseau

Les sections suivantes donnent un aperçu des types de réseaux possibles qui peuvent être exploités dans le cadre de la réalisation de l’architecture de référence des communications unifiées. Ces réseaux peuvent être déployés au sein de l’entreprise pour connecter celle-ci au nuage RingCentral par l’entremise d’un fournisseur de services de réseau étendu ou dans un centre de données, les bureaux à domicile ou les endroits avec un réseau public. Seuls les types de réseaux les plus utilisés sont décrits. La propriété de la plupart de ces réseaux et la configuration de leurs composants ne sont pas du ressort de RingCentral. L’utilisation de ces réseaux doit respecter les exigences réseau de MVP.

3.1 Réseaux étendus et locaux

Les réseaux étendus (WAN) couvrent une vaste zone géographique et peuvent être publics ou privés. Les réseaux locaux (LAN) peuvent être déployés au sein de l’entreprise, à la maison ou dans des espaces publics. La désignation WAN ou LAN indique l’étendue géographique du réseau et ne précise pas la technologie de mise en œuvre du réseau.
 
L’Internet public est un WAN utilisé par la majorité des entreprises pour se connecter aux services de communication unifiée de RingCentral. Par ailleurs, les entreprises peuvent tirer parti des réseaux étendus privés pour connecter un site d’entreprise ou un centre de données au nuage de RingCentral par l’entremise de CloudConnect (section 3.4).
 
De nombreuses technologies existent pour mettre en place les WAN, y compris l’Internet, une ligne privée Ethernet virtuelle, une MPLS, des réseaux mobiles 4G ou 5G, un SDN et un SD-WAN (voir les sections suivantes pour une description de certaines de ces technologies). En principe, chaque technologie peut être utilisée pour se connecter au nuage de RingCentral.
 
Les réseaux locaux se sont largement normalisés sur les technologies de réseau Ethernet et Wi-Fi.

Chaque type de technologie de réseau a ses propres caractéristiques pour assurer la qualité de service. Pour faire en sorte que les directives de la qualité de service sont respectées, il est nécessaire que :
  • Chaque segment de réseau WAN traversé doit avoir une qualité et une bande passante suffisantes.
  • Le mappage approprié des balises de hiérarchisation du trafic est effectué entre des réseaux de types différents.

3.2 Réseaux définis par logiciel

Les réseaux définis par logiciel (SDN) permettent d’établir des connexions privées entre les sites d’entreprise et les services infonuagiques sur l’Internet en une très courte période de temps comparativement aux connexions normales des fournisseurs. Il s’agit généralement de connexions WAN, mais il peut également s’agir de connexions dans les centres de données. Les SDN permettent la gestion des connexions virtuelles contrôlées sur le Web et le contrôle centralisé de la sécurité et comprennent parfois également un contrôle sur le plan de la qualité de service. 
 
Les SDN tirent généralement parti de la technologie de VLAN Ethernet pour établir des connexions virtuelles sur un réseau étendu. Les connexions virtuelles sont utilisées pour interconnecter les centres de données et pour fournir une connectivité entre les sites d’entreprise et les fournisseurs de services infonuagiques.
 
Les SDN peuvent être utilisés conjointement avec RingCentral CloudConnect.

3.3 Réseau étendu défini par logiciel

Contrairement aux SDN, le réseau WAN défini par logiciel (SD-WAN) est une technologie de réseau superposé bâti sur une infrastructure réseau déjà existante (généralement l’Internet). Il présente des caractéristiques similaires à celles des SDN en tirant parti du contrôle centralisé des connexions réseau virtuelles. En outre, un SD-WAN permet de diriger le trafic de manière dynamique pour sélectionner la connexion de la plus haute qualité possible.

RingCentral dispose d’un groupe privilégié de partenaires de connectivité SD-WAN. Les SD-WAN peuvent être utilisés conjointement avec RingCentral CloudConnect.

3.4 Réseaux Wi-Fi

Les réseaux Wi-Fi sont des réseaux locaux qui sont largement utilisés parce qu’ils offrent aux utilisateurs un degré de mobilité beaucoup plus élevé que la connectivité aux réseaux de communication câblés. Ils peuvent être utilisés au sein d’une entreprise, à la maison ou dans un espace public.
 
Les performances réalisables sur un réseau Wi-Fi dépendent de nombreux facteurs. Les principaux facteurs sont les suivants :
  • Les capacités, les paramètres et l’emplacement physique des points d’accès Wi-Fi (PA).
  • L’emplacement des utilisateurs par rapport aux points d’accès.
  • Le nombre d’utilisateurs qui se connectent à un PA.
  • État de l’environnement tel que l’emplacement, l’ajout et la migration des objets et des meubles.
Ces facteurs peuvent diminuer la qualité de connexion par rapport à la mise en place de réseaux câblés.
 
Les terminaux logiciels tels que les téléphones logiciels de bureau, les applications de téléphonie mobile et les applications vidéo peuvent être utilisés sur les réseaux Wi-Fi à condition que :
  • Le réseau câblé répond aux exigences du réseau de MVP.
  • Le réseau câblé et le tronçon Wi-Fi rattaché au réseau câblé satisfont également aux exigences du chemin de bout en bout pour la qualité de service.
  • La bande de 5 GHz est utilisée au lieu de la bande de 2,4 GHz puisque la première offre une bande passante plus élevée et moins d’interférences provenant d’autres appareils, car les canaux ne se chevauchent pas.

3.5 Réseaux mobiles 3G, 4G et 5G

Les réseaux mobiles sont des réseaux étendus qui peuvent être utilisés avec l’application mobile RingCentral MVP installée sur des téléphones. La performance des terminaux est altérée de la même manière que les réseaux Wi-Fi, mais également par les conditions atmosphériques. De mauvaises conditions météorologiques et la distance par rapport aux tours mobiles ont un effet négatif sur l’état du réseau.
 
La technologie mobile a évolué de la voix uniquement aux services qui comprennent la voix et les données. Les services de données se sont améliorés au fil du temps, connus sous l’appellation 3G, 4G et 5G. La principale différence entre ces générations réside dans l’amélioration de la performance du réseau par rapport à la technologie précédente.
 
La performance du réseau 3G peut être inappropriée, tandis que la 4G est satisfaisante et la 5G est la plus appropriée. Tant que le signal mobile répond de manière fiable aux exigences du réseau de MVP, l’une ou l’autre des technologies utilisées dans le réseau mobile peut être utilisée.

3.6 Réseaux satellitaires

Les réseaux satellitaires sont des réseaux étendus. De façon générale, les réseaux satellitaires doivent être utilisés en dernier recours. Les anciens fournisseurs de services Internet par satellite ne pouvaient pas fournir une bande passante suffisamment élevée et une latence assez faible pour prendre en charge la VoIP. Les délais d’aller-retour étaient très longs et la vitesse de connexion était médiocre, ce qui en faisait une solution de rechange inappropriée aux autres réseaux. 

La nouvelle génération de constellations de satellites en orbite basse peut fournir un accès Internet par satellite dans les zones rurales difficiles d’accès ou les régions avec des connexions standard lentes comme l’ADSL. En raison de la faible distance d’orbite des stations de base, elles peuvent répondre aux exigences de délai et de latence de RingCentral MVP. La plus grande difficulté est d’éliminer les brèves périodes d’absence de connectivité qui peuvent aller de quelques secondes à quelques minutes (sur une période de 24 heures). Au fil du temps, le nombre de pannes diminuera à mesure que le nombre de satellites augmentera.

3.7 Réseaux pour PME/très petites entreprises

Les réseaux des PME et des très petites entreprises peuvent être considérés comme des réseaux locaux. Ils sont généralement connectés à un câblodistributeur ou aux réseaux de ligne d’abonné numérique (DSL) d’un FAI. Ces réseaux locaux peuvent avoir un équipement de qualité inférieure (tels que des modems tout-en-un) comparativement à celui des réseaux d’entreprise. Souvent, les utilisateurs de ces réseaux utilisent également le Wi-Fi. La combinaison de ces facteurs rend plus complexe la gestion des défaillances dans le chemin de bout en bout entre les terminaux et les services de communication infonuagiques. Cependant, pour maximiser la qualité de la communication pour les utilisateurs, il est recommandé de déployer des périphériques réseau de haute qualité et une connectivité fiable d’un FAI. Une connexion d’entreprise d’un FAI est préférable.
 
Si un modem fourni par un FAI est utilisé avec un routeur distinct, le modem doit être configuré en mode pont (également appelé « passthru »), et le routeur doit idéalement être configuré en fonction des exigences réseau de MVP.

3.8 VLAN Ethernet

La technologie Ethernet est utilisée dans les réseaux LAN et WAN. Les réseaux modernes prennent en charge les réseaux locaux virtuels Ethernet (VLAN) pour la création administrative de plusieurs réseaux virtuels sur un seul LAN/WAN réseau.
 
Selon les types de terminaux, les VLAN peuvent être utilisés comme suit dans les réseaux d’entreprise :
  • Téléphones de bureau et téléphones IP à haut-parleur – Si les VLAN sont pris en charge par des commutateurs de réseau, il est recommandé de définir un VLAN spécialement pour les téléphones de bureau et les téléphones IP à haut-parleur. Ainsi, le trafic VoIP de ces types de terminaux sera logiquement séparé du trafic de données et cela réduira la taille des domaines de diffusion. La gestion de ces terminaux s’en retrouve simplifiée, car leurs adresses IP sont propres aux VLAN.
  • Clients logiciels – Les ordinateurs qui exécutent des clients logiciels exécutent généralement aussi d’autres applications. Pour cette raison, l’ordinateur est normalement connecté au VLAN par défaut, ce qui signifie que le trafic VoIP et vidéo pour les clients logiciels ne demeure pas sur un VLAN dédié.
  • Salles de vidéoconférence  – RingCentral Video Rooms requiert que l’écran et le contrôleur soient sur le même réseau.
Les recommandations suivantes doivent être suivies pour les implémentations de VLAN :
La technologie de VLAN Ethernet est également utilisée dans les réseaux SDN WAN.

4. Méthodes de connexion réseau

Les sections suivantes décrivent les méthodes de connexion réseau qui peuvent être exploitées dans le cadre de la réalisation de l’architecture de référence des communications unifiées.

4.1 CloudConnect

RingCentral CloudConnect fournit des points de connexion dans des centres de données mondiaux pour les entreprises afin d’établir une connectivité réseau privé entre un ou plusieurs sites d’entreprise au nuage de communication unifiée de RingCentral. L’interface réseau entre le WAN et le point d’interconnexion de RingCentral CloudConnect doit répondre aux exigences du protocole physique et d’interconnexion de RingCentral. Selon l’option de CloudConnect choisie, un réseau étendu d’entreprise ou d’un fournisseur peut être étendu à un ou plusieurs centres de données RingCentral dans une région infonuagique. RingCentral dispose d’un groupe privilégié de partenaires CloudConnect.
Tableau 1 – Options de CloudConnect

Option CloudConnect

Architecture

Simplex + OTT

Un circuit unique du réseau WAN de l’entreprise ou du fournisseur, ou d’un site d’entreprise à un centre de données RingCentral, avec sauvegarde OTT.

Géoredondance + OTT

Plus d’un circuit du réseau WAN de l’entreprise du fournisseur, ou d’un site d’entreprise à un ou plusieurs centres de données RingCentral, avec sauvegarde OTT en option.

4.2 Points d’échange Internet

Le nuage de RingCentral est mondialement connecté à plusieurs points d’échange Internet (IXP). Les IXP sont des nœuds auxquels les fournisseurs d’accès Internet (FAI) et les entreprises peuvent connecter leurs réseaux et échanger du trafic IP. 
 
L’appairage direct peut être effectué entre le nuage de RingCentral et le fournisseur d’accès Internet d’un client par l’entremise d’un IXP ou directement au réseau du client pour optimiser le routage du trafic et la qualité de service.
© 1999-2022 RingCentral, Inc. Tous droits réservés.
Close X
Thanks!
We've sent you a link, please check your phone!
Please allow a full minute between phone number submissions.
There was an issue with SMS sending. Please try again. If the issue persists, please contact support.